Voyageurs de l'Olympe Index du Forum
Voyageurs de l'Olympe
Forum de divertissement général / RPG
 
Voyageurs de l'Olympe Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Letrommil... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Voyageurs de l'Olympe Index du Forum -> Jeu de Rôle: Circé la dernière chance. -> Présentation des personnages du jeu -> Dévots et hommes requins
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Letrommil
Argonaute

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 71
Localisation: Derière vous... pret à vous trancher la gorge...
Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
vie:
fatigue:
PE: 631
Obs: 1 191

MessagePosté le: Ven 2 Nov - 16:39 (2007)    Sujet du message: Letrommil... Répondre en citant

Prénom ; Letrommil
Age : 417 ans... 17 ans à sa mort
Taille : 185cm
Poids : 77kg

Description physique : D’une beauté remarquable… frôlant la perfection… il se retrouva momifié par 400 ans d’hibernation… récupérant tout de même un visage normal il reste tout de même un bel homme… au trait plutôt féminin… les cheveux bruns argentés mi long… les yeux changeant suivant son humeur… noir il deviennent relativement rouge lors de ses colères… il arbore un visage neutre… laissant percer ses sentiments en de rare moments… son physique plutôt charmeur à tendance à mettre en confiance les personnes qu’il côtoie…

Caractère : A un égo surdimensionné...D’une intelligence surprenante, son deuxième moi l’égalant au la main ( plus de précision au fur et à mesure sur ce deuxième moi ) rendu fou de rage par 400 ans de torture mental… sa vie n’est plus que la vengeance d’un cœur malade… il aime séduire les femmes, ne se refusant pas les plaisirs du corps… mais a un réel problème pour aimer qui que ce soit… finissant toujours par tuer ou casser psychologiquement les personnes à ses côté… ce qui fait de lui un homme plutôt solitaire… ne s’ouvrant à personne.


Histoire :


I ) De Nébuleux rêves...

Toujours encore.... là même vision... les derniers instant de ma vie... les nouveaux... est-ce moi ? Je n'en sait rien... peut être... comment m'en souviendrais-je sinon ? Le même cauchemar... encore et toujours... pendant 400 ans... mais comment ? Pourquoi ? Qu'elle était cette voix ? Je ne comprends pas.... et mon sommeil si soudain ? ... tant de question... tant de réponse incohérente.... mon esprit voguant encore et toujours lors de phase comme celle-ci... cette chose qui me parle sans cesse... je ne comprends pas...

NON ! Encore.... je le sens... je suis comme aspiré... mon esprit... se remémorant ce point... c'est Sa faute !

J'en suis sûr... je le hais.... cette torture sans fin... pourquoi ? Qu'ai je fait pour mériter ça ? Qui est-il... ?

La scène arrive... je suis toujours là... toujours... j'assiste à la scène... mais c'est moi qui la joue... nous ne formons qu'un... je sais comment ça va se finir... toujours...

POURQUOI ?

Je regarde autour de moi... au loin se dessinent des sommets enneigés... devant moi un espace... entouré d'arbre fruitiers... quel fruit ? Je ne sais plus... je ne me souviens plus... je ne comprends pas...

Un homme s'entraîne... je le hais... je n'ai jamais autant haïs quelqu'un... je ne sais même pas qui il est... si.... mais ce n'est pas possible...

Je fis craquer mes doigt... une douce brise marine rentrant dans mes narines... Décontractant... contractant mes muscles je m'approche de l'homme... je commence déjà à être chaud... puis le tirant d'un exercice apparemment prenant je lui dit :

Je vais t’avoir cette fois grand frère, tu tiendras ta promesse, OK ?

Je suis confiant... je sais que je vais réussir... hier il s'en est fallut de peu que je le batte... comment je sais ça ? Je ne comprends pas... ce sont mes derniers souvenirs... j'ai mal à la tête... la scène me rappelle...

C’est ça morveux, il faut déjà que tu arrive à me battre, aller amène-toi!

Je lis dans son regard un étonnement... je me suis entraîné comme un dingue... je suis confiant... il doit le sentir... entraîné ? Mais à quoi ? Je sais des choses... je ne comprends pas... d'où me viennent-elles ?

Sortant d'un geste agile un petit objet je l'alluma... une belle couleur bleu sortant... Je... je ne sais pas ce que c'est.... pourtant je le savais.... un sabre plasma ? Je ne comprends pas... même les mots sont pour moi une énigme... je comprends la langue... et pourtant non...

J'EN AI MARRE !!!

Je ne peut retenir un cris de colère... comme d'habitude ça n'influe pas sur ce qu'il se passe... nos premiers coups d'estoc me fit sentir la victoire proche... mon frère avait des talents... mais pas autant que moi...

Je sentis mon frère tremblait... mais comment ce type pouvait-il être mon frère... je crus que la peur le gagner...non... c'était la rage...

Une douleur intense... je ne compris pas... mes yeux fixèrent un point quelconque du ciel... le soleil m'éblouissant quelques instants... un choc... m'assommant... ma vue se troublant... je ne comprenais pas... le sol... Puis tout se stabilisa... l'homme... cet homme... il s'acharnait sur moi... sur mon corps... tombé... je n'apercevais que les silhouettes... mon cerveau en manque d'oxygène commençant à s'éteindre...

Une chose en moi essayait de me tenir en vie... je savais qu'il n'allait pas réussir... je n'avais même plus la force de penser pour lui dire... Dans un derniers sursaut je voulus crier... crier la douleur intense que je ressentais... le désespoir... la mort devant moi... Ma bouche s'ouvrit... Rien ne sortit... il n'y avait plus d'air venant de mes poumons.... rien... juste ma tête... s'asphyxiant... Puis se fut le Noir...


II ) Réveil...

Pas besoin de rêver pour la suite... je me souvenait de chaque instant... chaque moment de l'existence nouvelle s'offrant à moi... Comment ? Pourquoi ? Où ?

Une douleur atroce... mon corps n'était qu'une boule de douleur... chacun de mes plus petit muscle... de mes organes... internes... externes... criaient une douleur insoutenable...

Combien de temps cela dura ? Je n'en sait plus rien... je divaguais... la douleur me faisant tomber dans des comas bienfaiteur... Puis je pus me relever... Tout du moins me mettre à genou... mon cerveau n'était qu'une effervescence d'idée... quelque chose me parlait... c'était moi je ne comprenais pas tout... c'était moi sans être moi... il était affolé... je ne comprenait pas... Puis tout s'en alla...

Je me relever difficilement... tâtant mon coup... rien... même pas de cicatrice... à quoi m'attendais-je ? ... était-ce moi ? Une salle... une salle en ruine... je ne comprenais pas... où étais-je ? Je n'étais jamais venu ici... Quelqu'un arriva... était-ce vraiment une personne ?... peut être... peut être pas... je me le demande...

- Ton temps n'est pas venu, bientôt il sera à toi. Tu pourras alors déployer ta haine... 400 ans, c'est le laps de temps que je te demande... Maintenant dors...

- Ton temps n'est pas venu, bientôt il sera à toi. Tu pourras alors déployer ta haine... 400 ans, c'est le laps de temps que je te demande... Maintenant dors...

J'avais entendu cette chose... et il avait raisonné en moi... ma voix, non une autre une voix s'indignant en moi... je ne sais pas...

- 400 ans !?! Négatif. Je n'aurai pas assez de ressource en force pour le maintenir en hibernation et promouvoir à l'arrêt physiologique de son vieillissement quelques années après son réveil...

Je ne comprenais rien... tout ceci était du charabia pour moi... je comprenais les mots... mais il n'avait plus de sens...

- FERME LA !!!

C'était plus un communiqué d'image que de son... comment expliquer... comme les nouveaux-née, qui n'ont pas en mémoire leur langue maternelle... De même j'essayais de parler à mon deuxième moi qui n'arrêtais pas de me prendre la tête...

Le truc... la voix... moi... je ne sais pas... même aujourd'hui...ça grommela... et se tut... mes yeux s'entrouvrirent... le seul fait de lever mes paupière me demandait une force surhumaine...

Une espèce de temple abandonné... des ruines... mes genou flanchèrent... Je tombais lourdement sur le sol... mon visage s'écrasant sur la végétation abondantes... le sol était craquelé de partout... je n'avais même pas la possibilité de réfléchir... les images venait à moi... c'était tout... pas moyen d'en déduire quelque chose... trop fatigué... mes yeux se fermèrent... je commençais un long sommeil de 400 ans... une ombre occultant ma vue... une main poussiéreuse et parcheminé fermant mes yeux...

La Voix reprit :

- Tes ressources tu les auras... maintenant dors...

- Tes ressources tu les auras... maintenant dors...

Toujours cette même sensation... que la voix me traverser de part en part... s'immisçant en moi...

Petit à petit mon cerveau s'éteignit... laissant un sommeil presque sans fin me prendre... Morphée me berçant...

Puis se fut ces rêves... toujours les même... inlassablement... je me les remémorais encore... toujours... 400 ans... 400ans de torture mental... Mon autre moi... mon autre voix me les comptais... la fin était proche... je le savais... je le sentais...

Une pause... des rêves sans queue ni tête... un poisson vert... un oiseau rose... qu'elle était le but de cette histoire... ? Des animaux à fourrures... courant dans des bois sans fin... quelque chose les traquant... Moi au milieu de tout cela... des combats... des morts... des cris et des pleurs... ça n'avait pas d'importance... tout ceci passait bien en dessous de moi...

Encore... le rêve... ce rêve... ma mort...

NON !!!

Je ne veux plus... ça fait trop mal... mais je suis encore... pour la énième fois... je suis obligé... pourquoi ? Quel dieu supérieur m'oblige à subir tout cela ? ... si je pouvais je le tuerais de mes mains...

Toujours la même chose... ce recommencement commence à m'horripiler... une haine toujours plus grande pour cette homme... ce soit disant frère... se forme en moi....

Il tremble... je pourrais presque voir son visage devenir hideux... emporté par la violence...Je fais de même... je me nourris de sa propre haine... nourrissant ainsi la mienne...

Rêves ? Souvenirs ? je ne sais pas... que se passa-t-il vraiment ? je para le coup mortel... une lueur d’effroi traversant les yeux de mon adversaires... Je vis dans les yeux de mon frères... le reflet de sa propres mort... il en fut ainsi...

Il subit mon propre châtiment... décapitation... cependant contrairement à lui... je ne m’acharna pas... mais, un plaisir intense coulant dans mes veines, je m’en fut chercher sa tête... lui soufflant à l’oreille de douce méchanceté... Lui laissant contemplé sa propre mort... dans les quelques instants lui restant...


III ) Enfin...

Après ceci, se fut le noir... j’eut l’impression que même mon cerveau s’était éteint... mes idées ne parvenait qu’à un rythme d’une lenteur extrême...

Puis j’eut l’impression qu’on me secouait... quelques choses avait changé...

La réalité se fit de plus en plus forte en moi... quelque chose ou quelqu’un me fouillait... je sentais sa respiration... j’essayais de bouger... rien... pas assez de force... mes doigt bougèrent imperceptiblement... Si... j’avais toute les forces nécessaires... j’étais juste engourdis... plus rien ne répondait...

J’ouvris les yeux d’un mouvement sec et rapide... un petit bruit se faisant entendre... un être se tenait au dessus de moi... sa tête se tourna légèrement dans ma direction... je sentis son haleine fétide... il me laissa rapidement... retournant à la fouille méthodique de ce qu’il considérait comme « un cadavre »... pensant sûrement à un mouvement post mortem...

Mais bientôt sa tête revint vers moi... une lueur affolé naissant dans ses yeux... il avait du remarqué le va et vient de mes poumons... ma respiration reprenant un rythme normal avec mon renouveau...

Avant qu’il ne puisse faire quoique se soit, mes mains s’était avancé à sa gorge... cassant d’un geste sec son coup... si fragile... il avait l’air de la même espèce que moi... que faisait-il ici...

- Pilleur de tombe... pourcentage élevé étant donné ce qu’il faisait sur nous...

- Ferme là toi... je veux pas me parler tout seul !!!

Je regardais avec horreur mes mains... elles étaient toutes momifiées... pas étonnant que l’autre est cru que j’était un cadavre... un rapide coup d’oeil sur mes bras et jambe m’indiqua que le reste de mon corps était dans le même état... Mes vêtement tombait en lambeau... ce n’était pas le plus important...

Fermant les yeux… j’enfonçais encore un peu plus mon cœur dans la haine… maudissant ceuxqui pour moi m’avaient fait venir… C’est toujours plus facile de trouver un responsable… On vit mieux ainsi… L’humain est faible non ?

Me levant, mon corps fut parcourue d’une douleur salvatrice… je sentais mes membres reprendre vie… M’aidant du mur j’essayais de sortir de cette endroit… mon estomac trop longtemps resté à jeun criant famine…

Une lumière m’aveugla… sûrement l’extérieur… je m’y précipitais… et ce fut comme si un poids de plusieurs tonne me tombé dessus… je m’écroulais à terre… toute mes force partant… Je ne comprenais pas… je paraissais tellement invincible… ma peau commençait à se désagréger une douleur atroce me brûlant de l’intérieur… comme si mon propre sang devenait poison…

Me traînant sur le sol je revint avec maintes peines à l’intérieur du temple… Magie ? je fut tout de suite mieux… ce truc me protégeait… je devait être trop faible pour le monde extérieur…

Ces quelques instant passé m’avaient complètement bousillé… je retournais au corps… de macabres idées provenant de mon estomac… et je me nourris donc comme je pus…

Plusieurs semaines passèrent… l’humain ne me nourrissant que peu de temps… je pris ce qui me tombait sous la main… insecte, petit reptiles… et les fous osant venir ici… de temps à autre des espèce d’hominidé venait s’aventurer, armer de fronde ici… je m’amusait à les terroriser avant de les tuer… puis de m’en nourrire…

Mon corps reprenait des forces… ma peau redevenait normal… mes muscles reprenant consistance… mon corps redevenait ce qu’il était… j’en avais marre de manger des insectes et d’autre truc dégueux… me préparant mentalement je mis un pieds dehors… puis un autres…

Le changement fut radical… je passer d’un corps en pleine forme avec des capacité physique au mieux à celui d’un vieillard… mais ce n’était pas comme la première fois… marcher me demander beaucoup d’effort mais je pouvais me déplacer…

Ma vie recommençait…


IV ) Et ce fut… La vie !

Une forêt… à première vue immense… Où étais-je ? je n’en avais pas la moindre idée… parmis tout les mondes que j’avais étudier durant sa jeunesse… aucun ne relater de telle arbres… des arbres verts ! quelle chose étrange… au moins pouvais-je dans mon malheur respirer…

Je me mis à marcher… marcher… jusqu'à n’en plus pouvoir… puis je chassais reprenant des forces… combien de temps ce petit manège dura ? des jours… des semaines ? des mois… j’avais perdu la notion du temps… jusqu’à ce que je tombe sur des marchands.

Caché dans un bosquet je traquais ma proie… une sorte de cerf… à six pattes, à la chaire plutôt goûteuse… des peaux d’animaux sur moi, une fronde rudimentaire à la main, l’autre tenant un os pointu… l’excitation me gagnait… j’allais tuer… c’était si bon…

- Hey ! t’es qui toi ? qu’es ce tu fou là ?

Ma proie apeuré par la voix s’enfuit… la rage me prenant… une envie de meurtre coulant dans mes veines… me retournant j’aperçus un homme bleu en combinaison montant un animal … aux oreilles bizarres… je me surpris à répondre :

- Je… j’ai été attaqué… je suis perdue… aidez moi…

Je savais intimement ce que cela voulait dire… mais j’avais perdu la signification des mots… Je me rapprochais… il eut peur… il devait pressentir ce qui allait suivre… sentir la haine en moi… il voulu tirer quelque chose avec sa main… il n’en eut pas le temps… une pierre lui éclatant la tempe…

Sa chair aller me nourrir quelque jour… je subtilisai ses habits… prenant tous ce qui avait l’air utile… une bure contenant des pièce d’or… une carte électronique… une sorte de pistolaser… même une sorte de sabre laser… sympa…

Comme je pus le constater il, d’après sa morphologie c’était un homme, il était marchand… je décidais de prendre sa place… son itinéraire était mémoriser dans sa carte… avec un peu de chance personne de connaissait ce type où il allait…

Quelques jours plus tard j’atteint une petite bourgade… je fut bien accueillis grâce au vivre que je transportait… aucune question ne me fut posé… Je revendis la bête pour un bon prix… l’acheteur partant avec un sourire ravis… Qu’importe quelques heures plus tard il mourrait son porte monnaie détrousser, la bête repris par mes soins…

L’instinct de survie, puis l’intégrations aux autres m’avait fait oublier les mois passer dans le temple abandonné… un appel… plus impitoyable qu’une malédiction me parvint…

Letrommil, tu accompliras de grande chose ! Tu seras respecté dans toute l’Olympe.
Fais seulement ce que je te dirais ! Viens vers moi… Rejoins moi au temple de Eïort


Je reconnu en lui cet être qui m’avait fait venir ici… m’arrachant à la mort pour une nouvelle vie de souffrance… Ma Haine ressurgit, mes desseins se précisèrent… j’irai donc rencontré cet chose plus puissante que la mort… la tuer… et détruire toute chose en ce monde pour venger cet affront… je ne compris pas tout sur l’Olympe… une vieille cité de chez mi… qu’importe… si j ‘étais si exceptionnelle je parviendrai à mes fin

V ) Gang

Plusieurs mois durant je montais une association… de malfaiteur… de délit en délit j’accumulais l’argent nécessaire pour prendre un billet direction Eïort… le seul problème étais le fait qu’aucun pilote émérite ou non ne voulait m’emmener dans l’Olympe…

J’organisais alors la prise d’un vaisseau avec ma bande et je mis les voiles…

- Bon les gars plus de vivres… et d’après la carte stellaire c’est pas tout prêt… ça va dit un jeux ?

Un frisson d’effroi parcouru la vingtaine de personne m’accompagnant, tous malfrat rebus de la société ils avaient décider de me suivre comme meneur grâce à ma force de persuasion… la haine…
- Un jeux ? mais cap’t on n’est pas vos ennemis nous !!

Un tire dans le cœur le fit taire… je n’aimais pas beaucoup qu’on me coupe la parole… tous savait que l’emploi du mot jeux était signe de danger…

- D’autre protestations ?

Un sourire cruel passa sur mon visage… le peu de sentiments que je laisser volontiers ressortir n’était pas souvent rassurant…

- Je nous trouve un peu nombreux… il reste encore une salle à ma disposition remplis de vivre… donc vous allez gentiment vous entre-tuer… et le gagnant sera mon second en chef… des questions ?

Un d’entre eux commença à rire… suivit par les autres… lui aussi finit par terre… mort… cette fois j’avais trouver plus subtile de visé la tête… Criant de rage je répondis :

- CET UN ORDRE !

D’abord penaud ils sortirent leur armes puis ne sachant que faire restèrent là planter comme des rats… la faiblesse des sentiments… la plupart se connaissait depuis toujours… prenant un d’entre eux au hasard il finit mort…

- Je crois vous avoir dit de vous tuer non ?

Un ton calme… leur faisant peut être plus peur que mes excès de colère…

Et un à un je les vu s’entretuer… avec de simple couteau… les plus chanceux avaient un sabre…

Le derniers restant vint vers moi remplit de craintes… une jambes en mauvaise état… un œil perforé…

- C’est moi Sir. J’ai gagné !!!

Puis il se mit à rire comme un dément

- Bravo tu as gagné… mais c’est dommage avec cet œil en moins… cet jambe… tu ne vas plus pouvoir me servir correctement…

Il commença à balbutier… reculant… il mourut un couteau entre les deux yeux… j’avais enfin ma salle remplie de vivre…

VI ) Le temple

Le voyage se passa sans encombre… juste une flotte marchande qui ne fit pas attention à notre vaisseau… tous se présenter bien… le mur de glace intergalactique… ne me fit ni chaud ni froid… je me rapprochais de ma proie…

Mes vivres diminuant en quantité régulière… je régulais ma prise de nourriture avec l’aide de mon deuxième moi… qui… même en me faisant rentrer dans des rages incontrôlé, souvent dû à sa stupidité… se retrouvais parfois très utiles…

Malgré un atterrissage plutôt chaotique je parvins en un seul morceau au temple… le temple de Zeus… qui était ce Zeus ? qu’importe…

L’espèce de parc tout autour était fortement abîmé… qu’importe je n’étais pas là en ami… Après une entrée « fracassante » dans le temple… j’aperçus une gigantesque statut… tétanisé je ne pus bouger plus…

- Letrommil, tu accompliras de grande chose ! Tu seras respecté dans toute l’Olympe.
Fais seulement ce que je te dirais ! Je te confierais ma puissance… maintenant va… retrouve les autres de mes serviteurs…


- Letrommil, tu accompliras de grande chose ! Tu seras respecté dans toute l’Olympe.
Fais seulement ce que je te dirais ! Je te confierais ma puissance… maintenant va… retrouve les plus nobles de mes serviteurs…


Un sourire de haine se peignit sur mon visage… il osait… il osait de toute sa grandeur me donner des ordres ?… le rictus de haine ne redevint vite qu’une façade terne…

- Bien seigneur… grand Dieux de ces Terres… je m’efforcerais d’accomplir vos désir…

Puis me prosternant comme un vulgaire pion je sortis…

- Vas-y donne moi ta force… rend moi fort… je te détruirai… je détruirai cet univers…

Je serrais mes poings… jusqu’à en faire couler du sang… scellant ainsi un pacte avec moi-même… puis je pris la direction des lumières de la plus proche ville.

Citation:

Caractéristiques :

VIE niveau 1 : 10 pts

SOIN niveau 10 pts

PERSUASION niveau 1 : 10 pts

En sa possession :


Le pistolet-épée laser

Les chaussures ailées

Navette de combat trident
 



________________
BOUH ! C'est moi... pour mieux vous perdre...

Présentation


Dernière édition par Letrommil le Mar 6 Nov - 15:09 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Nov - 16:39 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zeus
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2007
Messages: 70
Localisation: Olympe
PE: 0
Obs: 100

MessagePosté le: Ven 2 Nov - 16:58 (2007)    Sujet du message: Letrommil... Répondre en citant

Tu apprendras à me connaitre, letro. Tu fais parti de cette jeunesse pleine d'avenir. J'ai plein de projets pour toi .
Rejoint mon temple et mon ordre et tu connaitra la véritable puissance.



Bienvenu parmi les Dévots .
On t'y attendra au temple.

Et comme tu es le premier joueur accepté, tu auras le droit de choisir 3 objets de la boutique, lorsqu'elle ouvrira Very Happy .
comme dans ton BG tu as un pistolet-épée laser, il fera partie de tes 3 objets, à moins que tu désires le changer Wink


Revenir en haut
Maalnéüs
dévot engagé
dévot engagé

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 49
Localisation: Brume
vie:
fatigue:
PE: 1 061
Obs: 2 400

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 21:21 (2007)    Sujet du message: Letrommil... Répondre en citant

Je t'attends au temple Wink

Au plaisir de te voir (en forme ) lol
________________

Dexterité nv1
Futivité nv1

Persuasion nv1


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:09 (2016)    Sujet du message: Letrommil...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Voyageurs de l'Olympe Index du Forum -> Jeu de Rôle: Circé la dernière chance. -> Présentation des personnages du jeu -> Dévots et hommes requins Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com